« C’est rassurant de se dire qu’avant la première année de médecine, on sait déjà comment cela fonctionne »

Élève en classe de terminale S dans un lycée en banlieue parisienne, Judith Mesguiche, 18 ans, suit la prépa Antémed en parallèle de sa terminale. Témoignage.

Source