« Point n’est besoin d’être un crack en maths ou en biophysique pour être un bon médecin »

Pour Patrick Berche, ancien doyen de la faculté de médecine Paris-Descartes, avec la réforme des études de santé à venir, « on ne sort pas de la dictature des concours ».

Source