Si « Le Généraliste » était paru en 1900 – Les fourberies de Dupuytren, homme âpre au gain et immensément riche

Vers 1812, la chaire de médecine opératoire se trouvant vacante par la mort de Sabatier, un brillant Concours s’ouvrit à cette occasion entre Dupuytren, Roux, Marjolin et Tartra. Ce fut comme un vrai combat tant l’émulation des rivaux dégénéra en …

Source